Yangaliny et Yordani remportent l’or en judo masculin

Vendredi le 14 août, Yordani Fernández et Yangaliny Jiménez ont donné à Cuba ses deux premières médailles d’or en judo aux 5e Jeux parapanaméricains. Ils ont gagné tous leurs matchs par ippon aux compétitions qui se déroulent au Abilities Centre de Whitby.

Le champion paralympique Jorge Hirruezuelo a remporté l’or plus tard dans la journée dans la catégorie des moins de 90 kilos.

Fernández a été le premier à gagner l’or, dans la catégorie des 100 kilos, en défaisant le
Brésilien Arthur Cavalante dans un combat qui a duré 1minute 18 secondes, l’Étasunien Myles Porter en 1,08 et Benjamin Goodrich, également des États-Unis, après seulement six secondes de combat. Il a ainsi donné sa quinzième médaille d’or à Cuba et s’est qualifié pour les Jeux paralympiques de Rio de 2016.

«La victoire la plus importante a été celle contre Porter, le médaillé d’argent paralympique et mondial dont j’ai beaucoup étudié le style à La Havane afin de pouvoir le vaincre. Ma victoire sur lui a rendu l’or plus que possible», a-t-il dit à JIT.

«Ma stratégie de match contre Porter était de l’empêcher d’utiliser sa technique Ippon-Seoi-Nage, de bien exécuter mes kumis et de le mettre dans des positions inconfortables. C’est alors que j’ai utilisé mon Oguchi Gari» a dit Fernández qui était une recrue aux jeux.

«Le peuple cubain a de grandes attentes envers moi »a dit le judoka qui est originaire de La Sierpe dans la province de Sancti Spiritus. «Je dédie cette victoire à ma famille, à ma mère et à ma fille et je remercie Fidel, Raúl et tous les entraîneurs et travailleurs de l’école Cerro Pelado de leur appui et d’avoir rendu possible notre participation à ces jeux.»

Fernández et Jiménez dans la catégorie des plus de 100 kilos ont concouru dans une ronde éliminatoire où chaque athlète rencontre tous les autres concurrents. La dernière ronde a été faite de quatre combats apparemment faciles qui se sont terminés avant la période réglementaire de 5 minutes.

«Ils ont l’air faciles mais ils ne le sont pas. C’est sur le tatami que vous remportez vos matchs. C’est ma préparation qui m’a mis très en forme», a dit Fernandez.

«Pour nous rendre jusqu’ici nous devons faire des sacrifices en terme de vie familiale et même de santé. En ce qui me concerne, je souffre de myopie progressive et je risque d’aggraver ma condition avec toute cette fatigue physique», a dit l’athlète. C’est seulement en 2006 que Fernandez a adopté cette discipline. Il était entraîneur de lutte et a adopté le judo parce qu’il manquait de judokas pour une compétition nationale.

«Tous les trois, nous nous sommes engagés à faire avancer l’équipe. Nous ne pouvions pas échouer même si l’arbitrage a vraiment été mauvais. Je n’étais pas très confiant au début parce que je n’étais pas convaincu que le chiffre trois est toujours magique», a-t-il dit, faisant référence au fait qu’il était en quête d’une troisième victoire. Il a remporté sa première aux Jeux parapanaméricains de Rio en 2007, où il se retrouvera une nouvelle fois pour les Jeux paralympiques de 2016.

«Mon peuple, nos grands dirigeants, mon épouse qui participe à une autre compétition, mes enfants et ma ville de La Sierpe sont tous ici avec moi», a-t-il dit.

Jiménez a aussi remporté l’or en défaisant le Vénézuélien William Montero en 54 secondes, l’Étasunien Robert Anderson en 1minute 19 secondes, le Brésilien William Silva en 1,50 minutes et Steven Mulhern des États-Unis en 18 secondes.

À la foin de la journée, le Brésil était en tête au judo avec 2 médailles d’or, 2 d’argent et 3 de bronze, suivi de Cuba et du Mexique avec respectivement 2-2-1 et 2-0-0.

JIT

Jeux parapanaméricains, Judo