De l’or pour Yunidis, un autre record mondial pour Omara

15 Omara Duran 1 (1)Les faits saillants pour Cuba de la journée de jeudi le 13 août ont été la deuxième médaille d’or de Yunidis Castillo et le nouveau record du monde établi par Omara Durand. Les Jeux Parapanaméricains se terminent samedi.

Yunidis a remporté la médaille d’or du 200 mètres T47 et Omara a établi un nouveau record mondial dans les demi-finales du 200 mètres T-12 avec un temps de 23,87 secondes, éclipsant l’ancien record de 24,24 secondes réalisé à Christchurch en 2011.

«Nous sommes les filles d’un système qui ne fait pas de discrimination envers les handicapés. Je suis moi-même allée à une école spéciale pour déficience visuelle, j’y ai trouvé le sport et cela m’a permis de m’intégrer à la société», a dit l’athlète de 23 ans Omara Durand qui
va tenter demain de remporter une troisième d’or et égaler sa performance de Guadalajara en 2011.

«Nous sommes ici pour redonner à la société cubaine ce qu’elle nous a donné et chaque compétition est un engagement pour nous. Aujourd’hui n’était pas jour de médaille alors c’est le meilleur de moi que j’ai donné en cadeau à Fidel pour son anniversaire», a-t-elle dit après la course qui en fait la favorite pour la finale.

«Les records, la victoire au chronométrage viennent d’eux-mêmes quand on est dans la meilleure forme possible. Le vent soufflait fort aujourd’hui dans le tournant mais je suis en grande forme et je savais que tout allait bien aller. Je continue de me préparer pour la Coupe du monde de Doha et les Jeux paralympiques de Rio de 2016», a-t-elle ajouté.

Sa compatriote Yunidis Castillo, une autre gazelle sur la piste, n’a jamais été si en forme depuis son retour de son congé de maternité et ses quatre mois de préparation ont suffi à lui rapporter des médailles, dont la deuxième aujourd’hui avec un temps de 26,12 secondes.

«Je ne pouvais que viser l’or en ce jour important pour tous les Cubains. Dans cette compétition comme dans toutes les autres je donne le meilleur de moi mais je me devais de donner au moins une médaille d’or à Fidel et au peuple cubain aujourd’hui », a dit l’athlète de Santiago qui a cinq médailles paralympiques à son actif et est la meneuse mondiale aux 100, 200 et 400 mètres T47.

«J’étais judoka et j’ai continué à faire du sport après mon accident. Ma présence ici et dans toutes ces compétitions montre bien que le sport est une des principales avenues d’inclusion à Cuba pour les gens qui ont un handicap. C’est pour cela que ces moments et ces médailles sont le cadeau que je fais, ils sont importants et ils le sont toujours.»

Le 13 août, Leonardo Diaz a remporté une médaille d’argent au lancer du javelot F56, Gerardo Rodriguez a aussi remporté l’argent au judo chez les 73 kilos et Yaumara Milan a gagné le bronze au lancer du poids F11-12.

Au tableau d’ensemble des médailles, Cuba est toujours septième avec 14 médailles d’or, 13 d’argent et 10 de bronze. Elle est devancée par le Brésil (86-60-64), le Canada (43-51-46), les États-Unis, (34-40- 36), le Mexique (30-32-32), la Colombie (23-32-24) et l’Argentine. (15-19-19).

JIT

Athlétisme, Jeux parapanaméricains